Cet article fait partie de la série “Synthèse TPE : un jour un exemple” que vous pouvez retrouver à cette adresse. Bon courage !

Synthèse de TPE ES : Communaute musulmane et terrorisme

Académie de Lyon – TPE 2001/2002 –

Exemple de synthèse  SES /HG

Synthèse du TPE :  « ORDRE ET DESORDRE »

ETAPE 1 : Détermination générale du sujet

Au début de la session des TPE nous avions décidé de prendre comme sujet le terrorisme international. Nous ne pouvions pas parler d’ordre et de désordre sans parler de ce qui ce passe en ce moment, notamment après les attentats du 11 septembre 2001.
Mais au bout de quelques séances, nous avons mesuré l’ampleur du sujet qui était trop vaste et complexe pour le laps de temps imparti.
Sur les quatre personnes volontaires du départ, une personne s’est découragée et une autre hésitante a changé de sujet. Nous nous sommes retrouvés à deux.

ETAPE 2 : Définition de la problématique

Nous avons ainsi décidé de centrer le sujet sur les événements tout en gardant le thème du terrorisme. Ce contexte nous touche personnellement puisqu’il traite de l’Islam et des fanatiques.
Après plusieurs séances, nous avons délimité une problématique générale: Le désordre que crée le terrorisme islamique au sein de la communauté musulmane.
A travers cet exposé, nous voulions également montrer qu’il ne fallait pas faire d’amalgame entre le fanatisme et l’islam. En effet, depuis les attentats du 11 septembre les regards sur la communauté musulmane ont changé.

ETAPE 3 : Organisation interne

Dans un premier temps, nous avons rédigé un plan au brouillon qui a été approuvé par nos professeurs. A partir de là, le travail a été réparti en deux. Chacun a développé une partie. J’ai choisi de travailler sur le terrorisme et D.(autre élève du binôme) s’est occupée de la partie religion. Cela avait pour but de faciliter nos recherches.

ETAPE 4 : Elaboration du sujet 

Recherches

Afin de bien cerner le terrorisme, je me suis documenté à la médiathèque de Vénissieux, de RVI (comité d’entreprise), à la bibliothèque de la Part Dieu mais aussi au CDI du lycée. Toutes mes recherches n’ont pas aboutit dès la première tentative.
Il a fallut commander les livres, les réserver, d’autres devaient être consultés sur place.
A partir des livres recueillis, il a été nécessaire de trier les informations pour en faire ressortir celles qui étaient essentielles. Il fallait éviter au maximum lors de ces recherches la paraphrase.
Mes documentations ne se sont pas limitées à l’étude bibliographique traditionnelle. J’ai aussi utilisé Internet qui m’a été très utile pour définir les groupes constituants les réseaux terroristes. J’ai en plus de cela utilisé ma messagerie électronique (e-mail) pour les interviews. J’ai fait profiter D. de mon expérience en informatique pour qu’elle puisse réaliser ses recherches en lui expliquant le fonctionnement du surf sur le web (moteurs de recherche, sites utiles,  etc.).
L’avantage d’une utilisation du web est qu’il est possible de trouver tout ce que l’on veut. L’inconvénient est que le nombre de résultats nous disperse et qu’il est souvent rébarbatif et laborieux de trier toutes ces informations. La détermination des mots clés avec précision est primordiale. J’ai donc fait preuve de beaucoup de patience et de volonté.
Pour compléter mon travail, il était évident d’avoir à se référer à la presse (écrite: les journaux, les revues et télévisée). Cela a été simple car suite aux évènements américains et à la guerre en Afghanistan, ils traitaient tous de la communauté musulmane.
J’ai même remarqué un boum de la presse écrite sur le sujet de l’islam (L’Observateur, Le Figaro, Le monde, Le progrès…) pour être objectif et tenter d’éviter les amalgames du terrorisme avec l’Islam.
J’ai également fait quelques modifications sur la première partie traitant de la religion où je me suis aidé de mes connaissances personnelles, de mes recherches dans la presse, dans le Coran, chez des dignitaires religieux (Imams),…

La construction du travail

La première partie sert à poser le contexte pour introduire le débat de la seconde partie.
Elle explique le rôle du musulman dans la société et ses devoirs. En l’opposant à la seconde partie qui traite du terrorisme, nous avions pour objectif de montrer que les principes de base de l’islam s’opposent à ceux du terrorisme. Ainsi, nous voulions mettre en évidence4 l’incidence du terrorisme sur le système religieux. Ceci a été réalisé par le recueil du témoignage de différentes personnes de la communauté musulmane en France.
Cette troisième partie était orientée “terrain et concret”. Elle a été la plus intéressante, la plus enrichissante mais aussi la plus difficile à réaliser.
Nous devions programmer des interviews. Il a été difficile d’élaborer des questions qui soient les plus neutres possibles.
Malgré cela, certaines personnes étaient assez tendues car nous avons dû poser les mauvaises questions ou les questions qui “dérangent”. Ensuite, le plus difficile a été de questionner une communauté en état de choc par les récents événements et qui ne voulait pas trop en parler parce qu’elle se sentait incomprise. A ce sentiment d’incompréhension s’est ajoutée la méfiance des pratiquants après l’affaire de Benchellali (soupçonné d’avoir participé aux attentats du 11 septembre et résident à Vénissieux).
En général toutes les rencontres se sont bien passées. Les personnes ont été très aimables et ouvertes au dialogue.
Pour recueillir ces informations, je me suis déplacé dans diverses villes de la banlieue lyonnaise pour élargir la géographie des témoignages recueillis dans le but d’avoir une étude plus complète.

La rédaction

Mes compétences en informatique m’ont permis de rédiger la totalité du document sur informatique.
Nous avons souvent dû retravailler notre sujet (rédaction d’au moins quatre versions) car il est en perpétuel mouvement et de nouvelles données se sont ajoutées.
Tout au long de ce travail les professeurs nous ont encadrés et nous ont orienté dans nos recherches.

ETAPE 5 : Conclusion 

La majorité de la communauté musulmane est en désaccord avec Ben Laden et déplore l’amalgame dont elle fait l’objet à cause de l’opinion publique et des médias. Il est important toutefois de noter l’effort réalisé par les médias (France 2) pour effacer cet amalgame.
Malgré cela, beaucoup disent que les regards ont négativement changé vis-à-vis de la communauté et d’autres expliquent qu’au contraire cela a crée des liens.
Ainsi, le terrorisme aurait agit en deux sens. D’un côté, il aurait permis de rallier toutes les religions et tous les peuples pour lutter contre ce fléau et de l’autre, il aurait crée un désordre au sein de la communauté entre les partisans d’un islam fondamentaliste et ceux d’un islam plus libéral et tolérant. La détresse de certains jeunes musulmans conduisant à un enrôlement est utilisée à des fins politiques dans le but de bouleverser une société moderne que les fanatiques n’acceptent pas.